En 1852, le Bois de Boulogne est cédé par Napoléon III à la ville de Paris et les grands travaux de son réaménagement débutent l’année suivante sous la direction du Baron Haussmann. 


Dans le cadre de ce grand projet, le lac inférieur est creusé avec l’implantation de 2 iles reliées par un pont.  

 

Depuis cette époque c’est toujours par bateau que l’on accède à ce site. Le kiosque de l’empereur fut le premier édifice construit en 1857 par l’architecte Gabriel Davioud à la pointe de l’ile.

 

 

 

Quant à notre Chalet, c’est pour exhausser le voeux de l’Impératrice Eugénie, tombée sous le charme d’un véritable Chalet bâtit par l’architecte Seiler dans les environs de Berne, en Suisse, que l’empereur fit démonter, transporter par train et remonter à l’identique cet édifice sur la grande ile au bord du lac.

 

Très en vogue sous le Second Empire, le Chalet des iles devient au début du 20ème siècle un café littéraire très prisé par le Tout Paris de la Belle Epoque avec entre autres comme illustres clients Proust et Zola. 

 

 

 

Au fil des années, il fut maintes fois restauré et réaménagé pour conserver son attrait exceptionnel.


Aujourd’hui, des travaux d’embellissement ont été réalisés pour offrir des espaces de restauration et de réceptions modernisés en conservant le charme initial du lieu. La situation insulaire et l’environnement préservé de la faune et la flore participe également à en faire un havre de paix unique où l’on peut juste se promener ou se restaurer, travailler et recevoir de manière conviviale et paisible.